Réduction mammaire

Réduction mammaire

La reduction mammaire est une opération de chirurgie esthétique qui a comme but la réduction du volume mammaire d’un sein trop gros ou tombant ou alors la symétrisation d’une asymétrie mammaire.

 

L’hypertrophie mammaire (sein de grande volume) peut être dû à des facteurs génétiques ou à la réponse excessive aux ormones feminins. Une prise importante de poids peut aussi en être la cause.

 

La gravité de l’hypertrophie mammaire se mesure en centimètres cubes de tissu à retirer ou par la distance entre le sillon sous-mammaire et le centre de l’aréole post réduction mammaire.

 

Indication

La réduction mammaire est indiqué dans les cas suivants:

  • Seins trop volumineux en comparaison à la silhouette
  • Asymétrie dans le volume des seins
  • Irritations au niveau de la peau du sillon sous-mammaire
  • En cas de douleurs chroniques du dos et surtout dans la région cervicale et lombaire
  • Douleurs de la région mammaire
  • Problèmes de réspiration
  • Ulcérations dans le sulcus sous-mammaire e en correspondance avec aux épaulettes du soutien gorge
  • Problèmes psycologiques engendres par l’impossibilité d’accomplir des activités de la vie quotidienne tels que sport etc.

 

Techniques et cicatrices

Plusieurs techniques de réduction mammaire ont été décrites et souvent consistent en l’excision de peau et graisse ainsi que le repositionnement vers le haut de la glande et de conséquence du mamelon, qui reste par contre connecté au tissus sous-jacentes. Ceci permet de conserver une bonne sensibilité et la possibilité de allaiter.

 

La réduction mammaire est une opération complexe qui doit être réalisé par un chirurgien esthétique spécialisé dans le sein.

 

La technique la plus utilisé est nommé T inversé et est composé par trois incisions:

  • autour de l’aréole
  • depuis l’aréole jusqu’à la ligne sous-mammaire en passant par une verticale
  • et lelong de la ligne sous-mammaire

ensuite le volume du sein est réduit par excision d’une partie de la glande mammaire (normalement les coté du sein). L’aréole est à son tour réduite de taille.

 

Les cicatrices sont donc le résultat de l’union des lambeaux cutanées aprés l’excision de peau. elles se situent:

  • autour de l’aréole
  • entre l’aréole et le ligne sous-mammaire et
  • dans le sillon sous-mammaire

formant ainsi un T inversé.

 

Ces cicatrices, qui sont très rouges après l’intérvention finissent pour s’atténuer. Les cicatrices restent cependant partiellement visibles et une patiente qui n’est pas prête à assumer cette contrepartie ne devrait pas se soumettre à une réduction mammaire.

Complications

La réduction mammaire est une intervention complexe et qui amène à des très bon résultats, ainsi que satisfaction pour la patiente.

 

Cette opération est assez complexe et les complications qui y sont associés sont rares mais possibles.

 

En plus des complications liées à toute chirurgie:

  • saignement: rare, se vérifie en général dans les premières 24h et nécessite le retour en salle opératoire pour hémostase, c’est à dire ablation de la prothèse, arrêt du saignement et réintroduction de la prothèse
  • cicatrices hypertrophiques
  • infections: de moins en moins avec l’antibiothérapie prophylactique.
  • hématomes, sérome)

 

Les complications spécifique de l’augmentation mammaire sont:

  • Changement de sensibilité au niveau du mamelon, souvent seulement transitoire.
  • La capacité d’allaitement peut être influencé négativement, il est conseillé de posticiper l’intérvention à la fin du allaitement.

 

Cancer

La réduction mammaire n’altère pas l’autopalpation du sein, qui reste possible et conseillé, elle n’augmente non plus les risques de cancer du sein.

 

Visite pré-opératoire

Le chirurgien évaluera lors de cette visite  les dimensions réelles du sein à l’aide d’un centimètre ainsi que des photographies. On choisira en accord avec la patiente la mesure du sein désire ainsi que la position du mamelon.

Les éventuelles régimes seront aussi discuté avec la patiente au but de prendre en compte cette décision pour une réduction moins importante en vue d’une amaigrissement futur.

 

Du moment que la réduction mammaire comporte une ablation de tissu mammaire une mammographie est conseillé en pre-operatoire. Dans le cas où, lors de cet examen, on mettra en évidence des masses ou kystes dans le sein nous profiterons pour l’exciser au même temps opératoire.

 

Anesthésie

La réduction mammaire est faite sous anesthésie générale.

 

Post-operatoire

En postoperatoire la patiente peut ressentir quelque désagrément, tels que douleurs, tuméfaction, ou fatigue ce qui est complètement normale après une opération de ce type.

L’hospitalisation est d’environ 2 jours.

Une prescription de médicaments à but antalgique et une prophylaxie antibiotique à fin d’évider éventuelles infections est d’usage commun.

Nous laissons en place deux drain au but d’empêcher une accumulation de liquide dans le sein. Ces drains sont retiré de manière générale à 24-48h de l’opération et quand le rendement est inférieure à 50cc.

Les sutures sont assez fragiles puisque des lambeaux de peau ont été excisé, la patiente ne devra pas faire des mouvement amples avec les bras.

Après la première réfaction de pansement la patiente pourra porter un soutien gorge élastique de sport de type Sloggi.

 

Suivi

Pendant une semaine environ les cicatrices ne doivent pas être mouille ce qui pourrait endommager les sutures et la peau autour. Généralement 2 entretien sont nécessaire en post opératoire pour contrôler la bonne cicatrisation des plaies avec un délai de une semaine environ.

Pendant 2 semaines, voir plus dans des cas particulier, la patiente devra faire attention à ne pas soulever des poids, normalement elle bénéficiera d’un arrêt de travail de 2 semaines au moins (voir plus si travail physique). Les activités sportives à partir de 4 à 6 semaines.

Elle devra de même dormir sur le dos si possible.

Les sutures externes sont retiré en général entre le 7ème et le 10ème jour. À partir de ce moment  la patiente pourra se doucher normalement.

Initialement les seins apparaîtront légèrement plus hautes que la normale elle trouveront spontanément une position plus naturelle après 2-3 mois.

 

 

Bibliographie:

Grabb and Smith’s Plastic Surgery, Page 712
Grabb and Smith’s Plastic Surgery, James Walter Smith
Charles Thorne, William C. Grabb, Robert W. Beasley
ISBN 0781746981, 9780781746984